hello@theelliesoutterfoundation

Ellie Soutter

« L'une des jeunes snowboardeuses les plus prometteuses de Grande-Bretagne »

Ellie Soutter est décédée en juillet 2018 aux Gets, dans les Alpes françaises, le jour de son 18e anniversaire. Elle était alors l'une des jeunes snowboardeuses les plus prometteuses de Grande-Bretagne. En 2017, elle était devenue vice-championne du monde Junior lors du Freeride World Tour. Au sein de l'équipe de Grande-Bretagne, elle avait également remporté une médaille de bronze au Festival olympique de la jeunesse européenne en 2017. Elle était pressentie pour être l'une des concurrentes les plus sérieuses de l'équipe aux Jeux olympiques d'hiver de 2022 et sur bien d'autres podiums en Europe et dans l'hémisphère sud.

La vie d'Ellie sur un snowboard…

  • Elle a appris à faire du snowboard à l'âge de 11 ans
  • Elle était entraînée par la Française Déborah Anthonioz, vice-championne olympique
  • Vice-championne Junior du Freeride World Tour en 2017
  • Membre de l'équipe britannique de boardercross pour la Coupe d'Europe
  • Bronze medallist and flag bearer at the 2017 European Youth Olympic Winter Festival
  • Sélectionnée pour le prix Evie Pinching 2017 du Ski Club of Great Britain.
  • Sélectionnée pour représenter la Grande-Bretagne aux championnats du monde juniors de snowboard en Nouvelle-Zélande en août 2018.

Ellie s'entraînait principalement avec la Française Déborah Anthonioz, médaillée olympique de snowboardcross qui vit aux Gets. Un peu partout en Europe, Ellie avait pris part à des compétitions de boardercross au niveau national et en Coupe d'Europe. Elle avait pour objectif de se qualifier pour le Freeride World Tour et d'améliorer son classement dans le circuit de la Coupe du monde de boardercross. À terme, Ellie espérait obtenir une place dans l'équipe britannique de snowboard pour les Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin. C'était son but ultime.

Alors qu'elle était une jeune athlète issue d'une famille modeste, Ellie a souvent dû renoncer à participer à des compétitions et à s'entraîner par manque de moyens financiers. Elle ressentait et comprenait la pression constante qui s'exerçait sur sa famille pour obtenir les fonds nécessaires à ses entraînements et à sa participation aux compétitions. Une saison complète d'entraînement à ce niveau de compétition coûte environ 35 000 € par an. À l'heure actuelle, il n'existe presque aucun dispositif pour prendre en charge les voyages ou le logement des athlètes britanniques juniors et ces derniers doivent en plus payer une cotisation pour l'entraînement.

Quand elle n'était pas sur son snowboard, on pouvait trouver Ellie en pleine nature avec ses amis, sur son VTT, en randonnée ou en voyage.

Nous avons créé la Fondation Ellie Soutter en souvenir d'Ellie afin d'aider d'autres jeunes athlètes passionnés de sports d'hiver se trouvant dans une situation similaire.

fr_FR